Le Baptême

Les festivités de la bleusaille la plus Enhaurme de l’ULB sont desormais
inaugurées. LET THE BLEUSAILLE BEGIN

Vieux cons, vieilles connes,
J’espère que l’embourgeoisement ne va pas trop vite
et que vous lisez encore cet article avec nostalgie
en vous remémorant vos bitures passées. Vous savez
qu’on est toujours avides de vos conseils éclairés de
sages anciens et qu’on préfère les entendre face to face
autour d’une spéciale. N’hésitez donc pas à craquer et à
nous rejoindre quand vous vous sentez apte à faire une
petite journée de boulot en gueule de bois. Pour ceux
qui n’ont pas encore quitté notre Alma Mater, je vous
enjoins simplement à profiter des derniers moments de
liberté à votre disposition. On compte sur vous pour
nous rappeler qu’Havant c’était mieux.

Poils, plumes
J’ai le plaisir de pouvoir vous écrire ces lignes pour
fêter le retour des beaux jours. Après avoir plus
ou moins géré les formalités administratives d’août ou
vous être touchés pendant 3 mois, j’espère que vous
êtes chauds entamer cette guindaille de la meilleure
manière qu’il soit. Mes sbires et moi-même avons taffé
pendant toute la période estivale pour que celle-ci
soit la plus mémorable (ou pas) possible.Vous l’aurez
compris les lundi 8h, tournées, pré-tds, TDs, gueule de
bois vont s’enchainer et on espère vous voir à nos côtés
aussi souvent que possible. Vous pouvez suivre en live
sur les réseaux sociaux la progression de l’édition 2017
(comprenez je vous tiendrai au courant via un groupe
Facebook). Je ne vous apprends pas que guindaille rime
avec bleusaille et que nous aurons besoin de vous pour
accueillir comme il se doit les néo-arrivants. Vous êtes
des acteurs incontournables de la dite bleusaille et on
compte sur vous pour envoyer autant de pâté que possible.
Au plaisir de vous croiser pour sketter des pils.

Nouveau, Nouvelle,
Tu as probablement perdu ton temps à lire tout ce qui a précédé mais c’est maintenant que t’as intérêt à redoubler
d’attention car je vais au mieux tenter de t’ouvrir les yeux sur un choix capital qui va se présenter à toi d’ici peu.
Tu viens d’entamer un des cursus les plus badass et la question que tu te poses actuellement est probablement si tu
as ce qu’il faut pour arriver au bout ou pas. Tu remarqueras que je ne t’ai pas félicité pour la réussite de ton examen
d’entrée. Il y a 2 raisons à cela. Primo tu apprendras rapidement dans nos prochaines interactions que je donne peu
dans les félicitations. Secondo, je n’hésiterai par contre pas souvent à t’énoncer la vérité, parfois un peu crûment il est
vrai, et je t’annonce donc que si ton parcours en Polytech est à mettre en parallèle avec ta vie sexuelle, tu viens à peine
de comprendre de quelle main te servir pour jouer avec ta nouille. Bref, je suis le premier à encourager la réussite
académique, au final on est là pour ça mais tu auras peut-être percuté en voyant le titre de cet article que je suis pas là
pour te parler de ça.

Effectivement, ce qui fait la richesse de notre université c’est justement ce qu’il y a à côté de ses cours. Elle regorge
d’organisations diverses dans lesquelles tu as la possibilité de t’investir et tu y trouveras un enrichissement
insoupçonné. Si je prends de mon temps pour t’expliquer tout ça c’est parce que je suis chargé d’une facette bien particulière
de ce que tu pourras trouver à l’ULB à savoir le Baptême. Voilà un concept bien flou pour la plupart, laisse
moi essayer de t’éclairer. Les seules informations que tu as du avoir pour le moment sont probablement issu de ta
cousine au 2eme degré du coté de ta mère ou de on dit à 2 balles souvent infondés. Sache que le baptême est différent
en fonction de la région, l’université et même le Cercle dans lequel tu décides de le faire. Je vais donc te demander un
petit effort intellectuel et d’oublier les conneries d’étudiants laissés mort dans une vache (histoire fausse si il en est) et
d’éviter de m’associer aux conneries qu’ont pu faire mes homologues wallons pour que je puisse te dépeindre ce que le
plus vieux et plus Enhaurme Cercle de l’ULB propose à ce niveau. Tout d’abord le Cercle Polytechnique est riche d’un
Folklore vieux de 133 ans et bien qu’il existe de nombreuses portes d’entrée à celui-ci, le baptême reste le chemin le
plus direct et sans doute le plus fort. Si tu penses qu’on ne fait que se gnoler la tronche en nous complaisant dans notre
bêtise tu te fous le doigt dans l’oeil jusqu’au rectum. Nos activités sont autant diverses que variées même si je dois reconnaitre
que des breuvages houblonnés y sont souvent à disposition. Par contre je peux t’assurer que tu peux prendre
part à la bleusaille sans toucher à une goutte d’alcool si c’est ton choix. Ensuite si tu as encore peur de finir enfermer
dans une vache, tu peux te calmer, il n’est nullement question de jouer avec ta santé pendant les activités de baptême.
Pour terminer de te rassurer et si malgré mon introduction tu te pisses toujours dessus en voyant la pile de syllabus que
contient ton colis-cours, sache que le baptême peut très bien se concilier avec la réussite, le taux de réussite parmi les
baptisés étant sensiblement le même qu’ailleurs. Les activités de baptême ne prennent place que 2 fois par semaine,
généralement de 18h à 23h. Tu as donc largement le temps d’organiser ton temps pour gérer tes cours. La clef étant de
se sortir les doigts du cul au bon moment. Si tu as encore des doutes après cette longue tirade, je t’enjoins à adopter la
seule démarche intellectuelle valable qui est de venir te faire ta propre idée à la première activité.
J
e pourrais continuer à te vendre les rencontres que tu y feras et te dire, pour citer un de mes illustres prédécesseurs,
que la fin du baptême en révèle sa vocation mais il nous faut rentrer dans le vif du sujet. Avec le pavé de
d’informations suce-boules qui précède, je me rends compte que j’ai oublié de me présenter. Si il existe une pyramide
folklorique, je suis le sommet et tu en es la base. Je suis omniscient, omniprésent et omnipotent. Je suis la lumière dans
tes ténèbres. Je suis d’ores et à présent et à jamais ton Vénérable Président de Baptême. Je n’ai d’égal que l’élite de l’élite
du Folklore, nourris et abreuvés par celui-ci depuis le berceau à savoir mon fidèle 133ème Comité de Baptême de
l’Enhaurme Cercle Polytechnique. Il m’assiste dans une tache difficile s’il en est qui est de tenter d’éclairer deux trois
lanternes dans vos esprits de bouseux. Notre méthode est très simple : vous laissez profiter de notre divine présence
avec parcimonie en espérant déteindre sur quelques chanceux. Sache ne pas abuser de notre bonté et te comporter
avec nous comme il convient à notre rang. Si tu te poses encore des questions, va chier et demande à un poil, comme
tu l’as vu j’ai donné niveau infos. Nos prochains contacts se feront au doux son de mon gueulo et d’ici là tu éviteras de
croiser mon chemin. Si tu te demandes comment me reconnaitre, ne t’en fais pas, mon style bien à moi restera gravé
dans ta mémoire pour longtemps et si malgré ça tu ne t’écartes pas à temps, tu découvrira que mon plumage n’a d’égal
que mon ramage et je me ferais un plaisir de te susurrer la marche à suivre dans l’oreille.

Sur ce je te donne rendez-vous à ce mercredi 20 septembre à
18h au Square G pour qu’on puisse installer les bases.

Cordialement,
ça va chier,
Pécho, Vénérable Président de Baptême de l’Enhaurme Cercle Polytechnique