Peyresq

Aaah ! Peyresq !

Peut-être as-tu intercepté ce nom étrange au détour d’une conversation qui évoquait des vacances ensoleillées, vraiment pas chères et peinard. Peut-être encore t’es-tu perdu dans les méandres du site du cercle polytechnique car tu étais curieux de découvrir chaque facette de la Chose Enhaurme. En tout cas si tu voulais en savoir d’avantage sur Peyresq, tu as bien fait de tomber ici. En guise de mise en bouche, je te laisse admirer la vidéo relatant les exploits du CP lors de l’édition 2016.


Peyresq ça veut dire le « piéreux » en provençal. Véritable nid d’aigle accroché à la montagne, il s’agit d’un petit hameau où il fait vraiment froid en hiver et vraiment chaud en été. Pas comme en Belgique quoi. On peut y randonner, se baigner au lac ou à la cascade, faire une pétanque, des jeux de société, ou simplement profiter du soleil avec un pastis et une tapenade, voilà un aperçu des activités possibles. Enfin il s’agit d’un cadre unique et isolé du reste du monde qui permet de partager des moments inoubliables. « Ce qui se passe à Peyresq reste à Peyresq ! »
J’en arrive au meilleur : le CP a sa propre maison là-bas. Et une fois de plus tu te rends comptes que tu as vraiment bien fait de choisir le CP. En réalité c’est en association avec l’AIrBr (les vieux du CP) qu’on peut prétendre posséder la maison « Evariste Gallois ». Ça ne change rien au fait que tu peux t’y rendre, toi membre du cercle polytechnique, pour y passer tes vacances. En plus de cela nous sommes membre de l’asbl Pro Peyresq. Grâce à eux nous pouvons profiter de 3 repas par jour ainsi que de l’inévitable bar du « Jara », haut lieu du Génépi, café noisette, soirées dansantes et quizz. Et malgré tous ces avantages, le prix de la semaine défie toute concurrence. Merci les vieux d’avoir flairé le bon coup !

 

Je parle de bon coup mais Peyresq n’a pas toujours été aussi accueillant et son histoire fut difficile. Je laisse Wikipedia t’éclairer si tu veux en savoir d’avantage. C’est via l’UAE et Pro Peyresq que le CP et l’AIrBr rejoignent l’aventure en 1957. Le village est alors en ruine au lendemain de la seconde guerre mondiale et une reconstruction sérieuse est nécessaire. Même à 1000 km de Bruxelles, le CP fut encore une fois au rendez-vous. Cependant des travaux sont encore entrepris chaque année pour pérenniser ce bien si unique. Que ce soit de la menuiserie, de l’électricité ou du béton, tes talents de bricoleurs seront donc très bienvenus !
Les inscriptions commencent début février. Pour tout renseignement, il suffit de t’adresser à ton cher délégué Peyresq qui fait le lien avec l’asbl Pro Peyresq.

Audric Baudoin,

Délégué Archives-Peyresq 2016-2017

Google Street View

Laisser un commentaire